A propos des punaises de lits

punaise de lit
Categorie: 

La punaise de lit est un hétéroptère de la famille des Cimicidae.

Des centaines d’espèces de punaises existent sur terre, mais seulement 3 espèces de  punaises de lits infestent les logements et piquent les humains. Ce sont : 

  • Cimex lectularius : punaises des régions tempérées dont on subit les assauts en Occident,  et qui créent une véritable psychose chez les victimes actuellement.

  • Cimex hemipterus : punaises des zones tropicales

  • Leptocimex boueti : punaises existant en Afrique de l’Ouest et en Amérique du Sud.

Les punaises de lits se nourrissent du sang des occupants des logements qu’elles infestent, humains et mammifères. Elles sont grégaires et vivent en bandes, souvent dans les mêmes cachettes, non loin de leurs proies.

Biologie de la punaise de lit

La punaise pond jusqu’à 400 œufs, à raison de 4 à 5 œufs en moyenne par jour. Cette ponte  est impérativement précédée d’un repas de sang, chez le mâle pour permettre la production de spermatozoïdes, chez la femelle pour favoriser  l’ovulation.

L’œuf de la punaise mesure 1,5 mm. Après 21 jours d’incubation, la nymphe de punaise éclot. Elle mesure 1,5 mm. Après un repas de sang, elle mue pour passer au stade 2 où elle mesurera 2 mm. Chaque mue est impérativement précédée d’un repas de sang.  Au stade  3 elle mesure 3 mm, au stade 4 elle mesure 4,5 mm, et enfin elle atteindra le  stade de punaise adulte après la 5ème  mue. La punaise mesure alors 5,5 mm.

Pour stopper la prolifération des punaises de lits, il suffirait de les empêcher de piquer, pour les priver du sang indispensable pour pouvoir pondre ou  muer.

Où se cachent-elles ?

Les punaises de lits se dissimulent souvent dans les fissures du bois des parquets ou des meubles, sous les matelas, le sommier, dans les montants de lits en bois, dans les interstices et anfractuosités, dans les prises électriques, dans les appareils, dans les livres, non loin des hôtes, dont elles sucent le sang. On peut aussi les observer dans les bordures du matelas, bien au chaud et silencieuses. La température idéale pour leur confort varie de 18° à 27°

Comment identifier une infestation de punaises de lits ? 

Au lit, dès qu’on sent des démangeaisons inhabituelles, en plein sommeil, il faut déjà être averti. En fouillant, on ne trouve souvent rien, à notre grand désarroi, mais la vigilance soit être constamment de mise. Il faut immédiatement réfléchir aux mesures urgentes à prendre, avant que le phénomène prenne de l’ampleur. On peut aussi les observer dans les bordures du matelas, ou le soulever  pour apercevoir les punaises sur le sommier. La punaise pique la peau et y injecte sa salive qui contient un anesthésiant et un anticoagulant.

Elle aspire pendant 10 mn une importante quantité de sang, équivalent à son poids, tous les 3 ou 4 jours. Gorgée de sang, elle doit se débarrasser de l’eau excédentaire par la voie anale, pour pouvoir se faufiler dans sa cachette. Ces sont les  tâches noires qu’on aperçoit souvent dans les draps ou près de la cachette des punaises, ou l’odeur aigre douce et désagréable, qu’on peut sentir en entrant dans une pièce infestée.

Quelques minutes après,  l’effet de l’anesthésiant passé,  on est pris de démangeaisons et de douleurs persistantes, causées par les piqûres de  punaises invisibles. Situation exaspérante !

La peau est parsemée de tâches rougeâtres dans les zones piquées, aggravées par le stress grandissant.

Parfois, certaines victimes subissent des allergies, traitées aux corticoïdes prescrits par le dermatologue.