Punaises de lit au cinéma UGC les Halles Paris ?

Punaise de lit au cinéma UGC Les Halles Paris - Bugator
Categorie: 

Sur Twitter, des milliers de comptes ont partagé une information relative au cinéma UGC les Halles. Des punaises de lit ont piqué dans les salles de ce cinéma, dit-on. En réplique, le directeur de l’établissement insiste sur le traitement du site.

Le 24 août 2020, un compte au nom d’une certaine Nina a lancé une information qui ne laissait pas ses followers de marbre. Le tweet annonce la présence de punaises de lit au cinéma UCG les Halles. « Faites attention et évitez ce cinéma le plus possible », affirme la titulaire du compte. Toujours sur ce réseau social, elle déclare, un peu plus tard comme mise à jour, le traitement déjà entrepris par le cinéma.

La réplique du numéro 1 du cinéma UGC les Halles

Le directeur de l’établissement, Patrice Le Marchand, répond aux investigations des journalistes. Selon ses dires, beaucoup de clients sont venus pour les interroger sur cet incident. Le tweet devenu viral impacte alors lourdement UGC les Halles. Toujours selon Le Marchand, aucun autre client ne s’est plaint d’une éventuelle infestation de punaises de lit. Cela mène à l’hypothèse que Nina aurait été piquée ailleurs et en aurait pu déposer dans la salle.

Un traitement régulier des salles UGC les Halles

Patrice Le Marchand explique que le traitement des sites s’effectue tous les deux mois ; cette durée étant la fréquence la plus courte proposée sur les contrats de maintenance. Il est alors pratiquement impossible de faire plus. UGC les Halles bénéficie d’un traitement intégral, avec les moquettes et les fauteuils pris particulièrement en compte. La désinfection a lieu la nuit pendant une semaine.

Outre cette opération, des chiens dressés passent à la recherche de punaises de lit et de parasites éventuelles dans les salles. Une demi-douzaine de ces animaux circulent entre les rangs. Si un chien sent quelque chose, il s’arrête et lève la tête en guise de signal. Avec ces différents traitements, l’établissement a eu une certification pour l’ensemble du site à sa réouverture le 22 juin.  

À l’éclatement du message sur Twitter, le cinéma était alors à sa période de traitement, selon ses normes de désinfection tous les deux mois. Le directeur a demandé à prioriser la zone mentionnée sur la publication. D’après ce responsable, les inquiétudes doivent plutôt être portées sur le port du masque et les mesures relatives au Covid, que sur l’infestation parasitaire.

Contagion de punaises de lit : un phénomène en recrudescence ?

Le MK2, un autre cinéma situé dans le XIXe arrondissement, était sous l’obligation de fermer en novembre 2019. Cela découlait des messages publiés sur les réseaux sociaux, dénonçant l’infestation de punaises de lit.  

Difficile à quantifier, cette calamité semble connaître une nette recrudescence depuis quelques années. Si en 2014, les professionnels de la désinsectisation recevaient un appel par semaine, ce chiffre monte à quatre par jours vers la fin de 2019. De son côté, la Chambre syndicale de désinfection, désinsectisation et dératisation (CS3D) enregistre une hausse de 165 % des cas entre 2014 et 2016. 180 000 sites sollicitaient des interventions en 2016. Seulement entre l’été 2016 et 2017, l’accroissement des traitements réalisés grimpe à 45 %.

Jean-Marc Zulesi, le député des Bouches-du-Rhône, affirme la recrudescence de ces parasites sur le territoire national en janvier 2018. Le ministère de la Santé explique les causes probables du regain des infestations, qui correspondent à l’apparition des résistances aux insecticides et aux voyages internationaux. D’après les connaissances actuelles, les morsures des punaises de lit engendrent des manifestations cutanées gênantes, sans risque de transmission d’agents infectieux.